Initiatives solidaires

Devenir acteur « Nous sommes Sceaux-lidaires »

La Ville a lancé un service solidaire dédié aux personnes vulnérables (âgées ou en situation de handicap): « Nous sommes Sceaux-lidaires ». Ce service permet de mettre en relation des bénévoles qui souhaiteraient porter assistance aux personnes vulnérables sur le territoire scéen, en passant des appels téléphoniques de convivialité pour maintenir le lien social ou en réalisant des courses de première nécessité (alimentation, médicaments…). Ces bénévoles peuvent également apporter aux personnes qui en ont besoin des attestations dérogatoires de déplacement. 

Durant cette période de confinement, les bénévoles bénéficient de conditions d’accès facilitées au sein des deux magasins Auchan et du magasin Monoprix de Sceaux avec qui la Ville a pris contact pour faciliter l’accès des aidants en magasin. Près cinquantaine de bénévoles ont déjà proposé leur aide et une cinquantaine de mises en relation avec des personnes vulnérables ont déjà été organisées. Ce réseau d’aidants est directement piloté et contrôlé par les services de la Ville, afin de s'assurer qu'il n'est pas rejoint par des personnes malintentionnées. 

Si vous souhaitez participer en tant que bénévole, il vous suffit de contacter la Ville en utilisant ce formulaire. Dans le cadre de la livraison de courses au domicile des personnes vulnérables, un badge et une attestation numérique unique signée par M. le maire vous sera remise pour justifier vos déplacements et bénéficier de l’accès prioritaire en magasin. 

Si vous êtes une personne vulnérable et que vous souhaitez bénéficier de ce service solidaire, contactez l’Espace seniors au 01 41 13 32 89.

Devenez acteurs ou partager uen action Sceaux-lidaires

Si vous souhaitez proposer une action de bénévolat, contacter le service Sceaux info mairie.

Témoignages des bénévoles

Emilie Bonnin, Scéenne, salariée d’une entreprise d’informatique spécialisée dans le développement de logiciels

Afin de mettre en relation des bénévoles souhaitant porter assistance aux personnes vulnérables (personnes âgées ou en situation de handicap) sur le territoire scéen, la Ville a mis en place son service « Nous sommes Sceaux-lidaires » qui compte déjà une cinquantaine de volontaires.

Emilie BonninDans le contexte de l’épidémie de coronavirus (COVID-19), beaucoup de Scéens ont besoin d’aide pour effectuer des tâches du quotidien comme faire ses courses. Tout le monde n’est pas en capacité ou en sécurité de sortir pour faire ses achats de première nécessité. Je pense notamment aux personnes âgées et/ou handicapées. Pour ma part, je ne suis pas une personne à risques. Je peux donc aider ceux qui en ont besoin. Je cherchais à me rendre utile lorsque j’ai vu sur la page Facebook de la Ville que le dispositif « Nous sommes Sceaux-lidaires » était lancé. Je me suis inscrite et j’ai été appelée très vite. Depuis, je m’occupe des courses de deux personnes âgées. Je les appelle chaque jour pour savoir si elles ont besoin de quelque chose. A minima, je prends des nouvelles pour savoir si tout va bien. Je suis passionnée de cuisine, alors j’ai pris l’habitude de leur apporter également des gâteaux. Je suis actuellement en télétravail. En accord avec mon entreprise, j’arrive à me dégager du temps pour mener ces actions de solidarité. Le bénévolat, c’est un échange, ça ne va pas que dans un sens. Cela m’apporte quelque chose aussi. Je me sens liée aux autres. J’ai besoin de me sentir utile. Si on ne se lance pas aujourd’hui dans un tel contexte, on ne se lancera jamais. C’est important de se montrer solidaire avec ceux qui en ont besoin. 

Florian Varnier, ingénieur en recherche et développement spécialisé dans les appareils orthopédiques pour handicapés moteurs et cérébraux

Afin de mettre en relation des bénévoles souhaitant porter assistance aux personnes vulnérables (personnes âgées ou en situation de handicap) sur le territoire scéen, la Ville a mis en place son service « Nous sommes Sceaux-lidaires » qui compte déjà une cinquantaine de volontaires.

Florian VarnierJ’ai l’habitude de faire des actions de bénévolat pour visiter des personnes malades, âgées et/ou handicapées. Lorsque le confinement a été annoncé, je me suis tout de suite demandé ce que je pouvais faire pour aider. C’est un ami, responsable d’une association qui rend visite aux personnes âgées, qui m’a conseillé de contacter la Ville. Je suis allé sur sceaux.fr et j’ai trouvé facilement ce que je cherchais. Je me suis alors inscrit au dispositif « Nous sommes Sceaux-lidaires ». Je suis déjà allé voir à deux reprises un couple de personnes âgées. Après un coup de téléphone, je me rends chez eux pour récupérer caddie, liste de courses et argent pour régler les achats. Ma première expérience en magasin était assez perturbante car j’ai failli ne pas reconnaître le caddie qu’on m’avait confié (rires). Mais tout s’est bien passé finalement. Lorsque je suis revenu avec les courses, le couple était très content et m’a chaleureusement remercié. Il n’y avait plus rien dans leur frigo, c’était bien utile pour eux.  Je rends visite à ce couple une fois par semaine et j’ai laissé mon numéro de portable en cas de besoin, par exemple pour une course à la pharmacie. Toute période de crise nécessite un engagement de chacun au service de tous, en particulier des plus fragiles. Servir une personne dans le besoin est utile, réconfortant et gratifiant. Si le bénévolat ne remplit pas les poches, il remplit le cœur de paix et de joie. Au point que les bénévoles disent souvent recevoir bien plus qu’ils ne donnent. Alors osons ces petits gestes qui coûtent peu et qui sont pourtant si chers à ceux qui les reçoivent. 

Brigitte Baudart, Scéenne, retraitée

Afin de mettre en relation des bénévoles souhaitant porter assistance aux personnes vulnérables (personnes âgées ou en situation de handicap) sur le territoire scéen, la Ville a mis en place son service "Nous sommes Sceaux-lidaires" qui compte déjà une cinquantaine de volontaires.

Brigitte BaudartJ’ai découvert le dispositif "Nous sommes Sceaux-lidaires" après avoir échangé avec des connaissances travaillant au service Vie sociale seniors de la Ville. Je me suis tout de suite portée volontaire pour passer des appels téléphoniques de convivialité aux personnes seules ou isolées. Plusieurs fois par semaine, j'appelle une dame scéenne, âgée de 92 ans (dont les enfants sont éloignés en Province), afin de prendre de ses nouvelles et maintenir le lien social. Nous discutons un moment. Je lui demande comment va sa santé, si tout va bien et si elle a besoin de quelque chose, courses alimentaires ou autres. Ce qui lui fait plaisir. Ayant été infirmière puis surveillante hospitalière jusqu’à ma retraite en 2016, j’ai toujours eu un intérêt pour l'action sociale. Je suis aussi bénévole au Secours catholique de Malakoff, où l'on accueille des personnes démunies ou en grande précarité. 

Alexis Ioachim, Scéen, élève de terminale au lycée Lakanal, passionné par la robotique et l’intelligence artificiell

Depuis le début du confinement, plusieurs initiatives solidaires sont mises en place par des Scéens qui se mobilisent pour leur ville et pour aider les personnes les plus exposées et/ou les plus vulnérables.

Alexis IoachimJ’ai ressorti il y a deux semaines mes deux imprimantes 3D en kit offertes par mes parents et qui étaient stockées à la cave. Je me suis dit que j’allais trouver un moyen d’aider à mon échelle pendant ce confinement. J’ai effectué dans un premier temps des recherches sur internet pour comprendre comment procédaient ceux qui fabriquaient déjà des visières de protection en France. J’ai acheté ensuite des couvertures transparentes. J’avais déjà sous la main les autres matériaux nécessaires à la conception des visières de protection (filaments PLA et PETG pour impression 3D). Ma première visière a été pour ma mère qui est orthodontiste. Ça m’a permis de tester le produit et d’envisager des pistes d’amélioration. Ensuite, j’en ai transmis à mes grands-parents puis à quelques commerçants de la rue Houdan. Je me suis enfin rapproché de Monsieur le maire afin que la Ville m’aide à en distribuer au plus grand nombre. J’ai réalisé à ce jour près de 70 visières. J’en fabrique une quinzaine par jour. Le procédé est assez simple. J’ai récupéré un modèle officiel sur internet. J’utilise un logiciel 3D qui l’intègre à une carte SD que je place ensuite dans l’imprimante 3D. Il faut ensuite configurer l’imprimante pour obtenir le meilleur résultat possible. C’est l’étape qui prend le plus de temps, surtout si l’on veut obtenir une visière de qualité. J’ai déjà passé plus de 100 heures pour la recherche, la configuration et l’amélioration du dispositif que j’ai créé. Une fois que le masque est conçu, je m’occupe des films plastiques rigides. Je les perfore et je fais en sorte d’arrondir les bords. C’est un réel plaisir pour moi d’aider ma ville et c’est également une opportunité de réutiliser mes imprimantes 3D.

> Plus d’infos sur l’impression des visières 3D sur le blog d’Alexis Ioachim : https://ahermes71.wixsite.com/applied-ai/post/3d-visors-for-better-protection

Linda Djebaili, Scéenne, architecte et présidente d’une association

Linda DjebailiJ’ai connu le réseau « Nous sommes Sceaux-lidaires » grâce à la newsletter de la Ville. Présidente d’une association, j’ai l’habitude de m’impliquer, de m’engager. Avec le confinement, tout est devenu trop calme pour moi. L’action me manquait. J’ai donc appelé la mairie pour proposer mon aide pour effectuer des courses de première nécessité pour ceux qui en ont besoin. La Ville m’a mise en contact avec une personne âgée. Je l’ai appelée, j’ai discuté un peu avec elle, puis nous avons convenu d’un rendez-vous ensemble. Je suis venue chez elle pour récupérer sa liste de courses. Une fois au magasin, je l’ai appelée pour avoir quelques précisions par rapport aux produits qu’elle souhaitait acheter. Je lui ai ensuite rapporter ses courses. Tout s’est bien passé. Depuis, je fais des courses pour elle une fois par semaine. Je l’appelle aussi entre deux courses pour savoir comment elle va. Cette expérience permet de nouer une relation amicale. Nous parlons de nos vies personnelles, nous échangeons. Après le confinement, je vais garder contact avec elle, si elle a besoin, elle peut me solliciter. C’est une belle initiative de la Ville qui permet de faciliter les échanges et de mener des actions de solidarité. 

Déclarer une initiative solidaire

La Ville met en place une bourse aux initiatives afin de relayer les actions de solidarité mises en place par les Scéennes et les Scéens. 

Vous mettez à disposition des livres dans votre immeuble pour partager vos lectures avec vos voisins, vous organisez des apéros sur votre balcon pour maintenir le lien social avec vos voisins, tous en respectant les mesures sanitaires...

N’hésitez pas à faire part de vos initiatives sur Sceaux info mairie.

Appart solidaire

De nombreux Scéens propose des offres de services via les petites annonces publiées sur ce site.

Airbnb et le Ministère chargé de la ville et du logement ont lancé une opération de solidarité en invitant la communauté d’hôtes Airbnb à accueillir le personnel soignant, les travailleurs sociaux et les bénévoles des centres d’hébergement dans des logements et chambres d’hôtel mis à disposition gratuitement.

Si vous êtes hôte et que vous souhaitez mettre à disposition un logement entier (ou une chambre d’hôtel), rendez-vous sur airbnb.fr.

Si vous êtes médecin, infirmier, aide-soignant, travailleur social ou bénévole en centre d’hébergement d’urgence, et que vous travaillez à plus de 30 minutes de trajet de votre domicile, remplissez le formulaire dédié sur airbnb.fr.

Quartiers solidaires 

Pensez à la plateforme Voisins vigilants et solidaires pour vous rapprocher de vos voisins et créer une chaîne de solidarité dans votre quartier afin de mieux vivre cette période de confinement. Plus d'informations sur voisinsvigilants.org

Applaudissements solidaires 

La Ville encourage vivement les appels lancés sur les réseaux sociaux à applaudir à sa fenêtre ou sur son balcon les personnels de santé œuvrant dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus (COVID-19). A Sceaux, cet acte de solidarité aura lieu chaque soir à 20h. Soyez nombreux à manifester votre soutien au personnel soignant.

Informations annexes au site